Accueil Livres Résumé d'un livre très intéressant de Patricia Darré et interview.
Résumé d'un livre très intéressant de Patricia Darré et interview. Imprimer Envoyer



« Un souffle vers l’éternité » "Je voudrais partager mes messages de l'au-delà." de Patricia Darré, paru aux éditions Michel Lafon en 2012.


Chers lecteurs de ce site dédié à la TCI, vous n'êtes guère surpris d'entendre parfois vos chers défunts vous parler, vous adresser quelques paroles d'espoir et de réconfort.

Certains parmi vous se sont peut-être même tournés vers un médium pour communiquer avec une personne chère disparue et sont sortis de cette séance l'esprit plein de questions : est-il vraiment possible d'entrer en contact avec les défunts? Ne serions-nous pas plutôt crédules, victimes d'une habile supercherie ou de quelqu'un ayant des connaissances approfondies en psychologie qui n'hésiterait pas à abuser des êtres en détresse affaiblis par la douleur du deuil?
Il faut reconnaître que ces charlatans existent, attirant une nombreuse clientèle grâce à d'alléchantes publicités mais, par leurs pratiques douteuses, discréditent hélas les voyants et médiums authentiques animés du sincère désir d'aider leur prochain.

Parmi ces derniers une rencontre fut pour moi déterminante.
Patricia Darré m'a définitivement convaincue qu'il est possible d'entrer en communication avec les défunts avec un naturel déconcertant lors d'un entretien qu'elle m'a accordé il y a déjà quelques années et que certains auront pu lire sur le site : « Les chroniques de l’Au-delà. »

Douée de capacités exceptionnelles (elle préfère parler de possibilités), Patricia n'en fait pas commerce pour autant, affirmant que cela lui a été interdit par sa «Hiérachie », les entités supérieures qui la guident et la conseillent. Elle continue donc à exercer sa profession de journaliste tout en se mettant au service de ceux qui sollicitent son aide.

La révélation de sa mission fut un bouleversement dans la vie de cette jeune femme rationnelle non préparée à cette expérience qui modifia profondément ses conceptions.
Elle-même commença par douter fortement des messages qui lui furent transmis en écriture automatique puis des visions de personnes décédées qui s'imposaient à elle, persuadée d'être victime de maladie mentale consécutive à un « baby blues »! Crainte vite démentie par un psychiatre consulté en hâte, lui-même témoin d'un épisode d'écriture automatique lors de la consultation.

Depuis quinze ans déjà, Patricia reçoit des messages de défunts qu'elle communique à leurs proches, avec l'autorisation de sa « Hiérarchie » à savoir ses guides dans l'Au-delà.

D'après elle le médium ne doit utiliser ses capacités qu’à des fins utiles et bénéfiques et seulement si cela est nécessaire.
C'est le fondement même de sa pratique car elle n'est qu'un intermédiaire entre l'au-delà et les vivants. 
Elle nous fait remarquer avec raison que le contact médiumnique n'est pas automatique, les décédés ne sont pas toujours disponibles et il n'est pas bon de les solliciter trop souvent.
Par ailleurs   ces contacts occasionnent une grande fatigue pour le médium qui ne peut donc recevoir de messages tout au long d'une journée ainsi que le pratiquent certains professionnels…

Patricia a voulu partager cette riche expérience avec nous dans un livre récent « Un souffle vers l'éternité », nous révélant certains aspects de cet « Autre Monde » qui nous intrigue tant et nous fait peur parfois.

Et ces révélations sont étonnantes, très loin des représentations que nous proposent les différentes religions et philosophies.
Nous apprenons ainsi que tout est question de vibrations et qu'au moment de notre « passage » nous entrons dans une dimension différente qui nous ouvre un champ de possibles suivant notre degré d'évolution, car les morts créent le cadre dans lequel ils continuent à vivre.
Certains recréent les mêmes occupations que sur terre, d'autres acceptent des missions comme la protection des vivants, jouant ainsi le rôle d'ange gardien, d'autres encore choisissent de continuer d'apprendre et de grandir. 
Il n'y a pas de stagnation, « dans l'au-delà les seules lois valables sont celles de l'évolution et de la créativité. »

Mais le rôle de Patricia ne se limite pas à celui de « boîte aux lettres » entre le ciel et la terre. D'autres missions plus graves qui peuvent même nous paraître effrayantes lui sont confiées par sa « Hiérarchie »
En effet, certains décédés, passés parfois brutalement de vie à trépas, n'ont pas conscience de leur nouvel état et restent attachés à la matière, ne  voulant pas quitter les lieux ni les personnes qu'ils ont connu.

Dans ces cas la Hiérarchie demande à Patricia d'aider ces esprits errants à franchir la porte qui les mènera à la lumière.
Mais ceux-ci ne se montrent pas toujours coopératifs ! Certains préfèrent retourner dans les lieux terrestres familiers et suivre des personnes de leur famille ou des amis allant jusqu'à « infiltrer » un vivant, c'est-à-dire se coller à lui en se nourrissant de son énergie pendant quelque temps.
Si cette influence se prolonge cela peut occasionner une fatigue inexplicable  et même de la dépression. Patricia nous relate à ce sujet quelques anecdotes surprenantes et même amusantes, le sens de l'humour est certes nécessaire pour faire face à des situations aussi insolites et une mission aussi délicate !

Mais plus grave encore que l'infiltration est le phénomène de possession où l'entité maléfique occupe le corps de sa victime et en prend entièrement le contrôle. Il est alors nécessaire de pratiquer un réel exorcisme, non pas par un rituel religieux mais tout simplement en persuadant le « squatteur » de quitter les lieux ce qui n'est pas toujours aisé car plusieurs esprits peuvent s'installer dans le psychisme d'une personne.

A ce sujet Patricia nous met en garde contre les séances de spiritisme que certains pratiquent sans précaution ni discernement offrant ainsi une porte ouverte aux esprits malveillants.
Des jeunes gens considèrent trop souvent ces séances comme du divertissement sans avoir conscience du grave danger encouru.
Les récits impressionnants que nous rapporte Patricia, pourraient nous faire dresser les cheveux sur la tête sans l'humour toujours présent. Et il en faut, on l'imagine, pour garder la tête froide devant ces manifestations inquiétantes !

Le combat important et nécessaire que mène la médium pour venir en aide aux vivants et décédés en souffrance ne représente pourtant qu'une partie de sa mission.
Sa « Hiérarchie » transmet à Patricia nombre d'informations sur la signification de notre présence sur Terre, de nos souffrances et de nos épreuves.
Il nous est révélé que l'âme existe de toute éternité, la vie terrestre n'est qu'un moyen d'expérimenter ce qu'elle sait déjà. C'est pourquoi l'esprit choisit les conditions de son incarnation et donc les épreuves qui l'attendent et lui permettent d'évoluer.

Il est un fait qu'à notre naissance, fort heureusement, nous avons oublié ce choix,  ce qui nous permet ainsi de préserver notre libre arbitre et tout le plaisir de la découverte !
Patricia nous informe que la seule chose qui importe « c'est ce que nous sommes, ici et maintenant ». En effet, libre à chacun de faire ou non ce qu'il avait prévu à sa naissance, l'important étant d'avancer et d'évoluer.

Nous pourrons y être aidés par des intuitions, des « coïncidences significatives » issues du « souffle » qui nous anime.
Afin de percevoir ces messages de notre âme il importe de se tenir à l'écoute de la moindre émotion ou sensation qui peut franchir la barrière de notre mental, ce mental tellement si puissant qui a pris trop d'ampleur dans notre vie moderne.
D'après Patricia nous ne pouvons nous réaliser que lorsque notre mental reste confiné à son rôle « d'organisateur du quotidien ». Mental et ego sont donc à tenir à distance afin d'être en contact avec notre vérité, notre essence propre, bref, rester à l'écoute de soi.

Sachant à présent que notre âme est immortelle, que la mort n'est qu'un passage d'une dimension à une autre, pourquoi la redouter ?

La mort de nos proches est certes douloureuse mais elle est aussi, pour celui qui part et ceux qui restent, une opportunité de vivre des expériences nouvelles, nécessaires à l'évolution de chacun, une source de richesse et d'épanouissement.
Nous sommes dans tous les cas acteurs de notre vie, la souffrance, tout comme le bonheur, dépend de notre interprétation des évènements. Patricia nous rappelle qu'on naît pour être heureux, le bonheur est donc une question de choix, il nous faut cultiver tout ce qui est positif dans notre vie ! C'est ainsi que la loi d'attraction des évènements jouera en notre faveur nous apportant joie et harmonie.

La vie en définitive n'est « qu'une suite de passages d'un champ de fréquences à un autre, un mouvement perpétuel d'une transition à une autre », en somme un éternel voyage en quête de connaissance et d'évolution spirituelle.

Certaine âmes pourtant, telles les âmes errantes, ne peuvent se détacher des lieux qui leur sont familiers, elles peuvent même apparaître aux vivants sous forme de fantômes qui sont en général des esprits en proie à la souffrance et au désespoir.
Dans ce cas Patricia tente de les apaiser afin de leur permettre de passer de « l'autre côté » afin qu'ils trouvent enfin la sérénité.
Cependant quelques-uns de ces fantômes peuvent se révéler maléfiques. Il s'agit souvent de criminels qui se complaisent dans leur négativité et jouissent de la peur qu'ils inspirent.
La rencontre avec l'un d'entre eux fut éprouvante pour Patricia et ses proches mais heureusement leur pouvoir de nuire est limité surtout pour des personnes averties. Pour ces âmes évidemment, point de salut...

Il arrive aussi que certains décédés se manifestent poussés par le désir de rétablir la vérité sur certains évènements de leur vie.
C'est ainsi que Patricia fut mise en contact avec l'esprit de Napoléon désireux de transmettre certaines informations à ses héritiers. Il voulait leur préciser que son corps ne repose pas aux Invalides et qu'il ne fallait donc pas en faire un lieu de culte.
Ces communications ont permis de faire la lumière sur bien d'autres aspects de la vie du souverain.

Une autre personnalité eut le désir de rétablir la vérité sur son destin : Jeanne d'Arc elle-même qui affirma ne pas avoir été le personnage vénéré, la sainte légendaire des livres d'histoire.
Elle se présente comme une femme d'origine noble entraînée aux arts de la guerre pour pousser sur le trône le roi Charles VII et ne fut jamais brûlée sur le bûcher comme on l'a prétendu.

Ces deux personnages historiques ont éprouvé tous deux le besoin de faire la vérité sur leur cas « avant le changement d'époque » à partir de l'année 2012.

2012 ! Que de fantasmes, de polémiques à propos de cette année censée voir la fin du monde ! La fin d’UN monde nous affirme Patricia.
En l'occurrence la fin d'un monde immergé dans le matérialisme et le début d'un renouvellement spirituel et moral.
Notre société matérialiste ne serait qu'une grande illusion destinée à disparaître...Puisse cette vision se réaliser, puissions-nous enfin comprendre qu'il est grand temps de changer nos mentalités pour rendre la terre plus belle et plus vivable, pour orienter nos forces créatives vers des réalisations positives et épanouissantes.

Le livre de Patricia Darré est vraiment une lumière qui nous éclaire sur notre présence au monde, notre raison d'être, de vivre et de mourir.
Les nombreuses anecdotes et expériences vécues par l'auteur, les messages reçus lèvent un peu plus le voile sur « cet être si extraordinaire et mystérieux qu'est l'homme » et la formidable aventure de la vie.

Bien à vous,

Béatrice,

 

Une interview de Patricia Darré est disponible sur ce site littéraire:  http://www.lafringalelitteraire.com/Patricia-Darre-voyage-dans-l-au-dela_a529.html
Ce lien refuse parfois d'être actif, Il faut alors le recopier avec un "copier/coller" dans l'adresse Google.


 

 

 

 


 

 
Copyright © 2014 Mélonic. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Agenda

Tout l'agenda

Newsletter

Pour la recevoir entrez votre nom (Name) et votre Mail (Envoyer)